Press ESC to close

Comment apprendre un chien à obéir ?

Selon une citation célèbre, un chien est le meilleur ami de l’homme. C’est particulièrement vrai si votre chien est bien éduqué et obéit à vos commandes. Dans cet article, nous vous guiderons sur comment enseigner l’obéissance à votre chien, en se basant sur des méthodes éprouvées et des conseils d’experts.

Pourquoi l’obéissance est-elle importante?

L’obéissance canine est essentielle pour plusieurs raisons. Premièrement, elle permet de maintenir une relation harmonieuse entre vous et votre chien. Deuxièmement, elle assure la sécurité de votre chien et des personnes autour de lui. Enfin, elle permet à votre chien de comprendre son rôle dans votre foyer et de bien s’intégrer dans sa nouvelle famille en plus de lui donner les bons comportements à adopter en société, à la maison comme à l’extérieur.

Existe-t-il des pré-requis à l’obéissance du chien ?

Votre chien connait l’ordre assis mais semble complètement l’ignorer quand vous lui demandez dans certaines situations ? C’est souvent normal et surtout facile à corriger. L’obéissance du chien demande quelques éléments préalables pour être travaillé ou appliqué :

  1. Répondre aux besoins du chien : Avant de lui demander quoi que ce soit, il faut s’assurer que nous avons nous-même fait notre part du travail et donc répondu aux besoins du chien. Il y a les besoins de base : manger, boire, dormir, uriner, … Mais bien d’autres, moins flagrants, sont pourtant tout aussi importants : la dépense physique, la stimulation intellectuelle, l’interaction sociale, la découverte de nouveaux environnements… Répondre à chacun de ses besoins avant toute chose permet de placer le chien dans un état physique et émotionnel stable. Son cerveau et son corps sont alors pleinement disponibles pour comprendre et exécuter ce que vous lui demandez.
  2. L’environnement : On le sait souvent sans en avoir forcément conscience mais l’environnement joue pour beaucoup. Le chien obéit dans le salon mais pas chez des amis ou dans la rue… Sans devoir nécessairement lui être familier, l’environnement doit être « normal » pour le chien. Ni ultra-fun ni anxiogène ni même fun ou bizarre. Que le chien ne connaissance pas cette maison, cette rue, ce parc ou cette plage, il est ici important qu’il y soit à l’aise pour pouvoir adopter ses comportements habituels et bien acquis ou en développer de nouveaux avec vous.
  3. Un terrain favorable : apprendre un nouvel ordre au chien commence par s’assurer qu’il a les connaissances de base pour l’appliquer. Si un chiot peut apprendre à s’assoir, c’est qu’il sait naturellement rester calme quelques secondes au moins. Cela s’applique dans chaque aspect de son obéissance : apprécier votre compagnie, vous faire confiance, aimer la récompense que vous lui proposez, connaitre les ordres qui l’amèneront à en apprendre de nouveaux… Est essentiel pour apprendre et progresser au fil des jours et semaines.

Comment commencer l’entraînement à l’obéissance?

Dans cette partie de l’article, nous partons du principe que nous réalisons une « séance de travail ». Bien entendu, l’obéissance du chien est permanente. Chaque règle de vie, chaque ordre appris, chaque habitude doit être mise en place et conservée à chaque minute pour ne pas apprendre à désapprendre. La séance de travail signifiée ici est celle que l’on mettra généralement en place pour apprendre ou travailler un ordre précis, sur une durée de quelques minutes à quelques dizaines de minutes tout au plus.

Préparez-vous à l’entraînement

Avant de commencer l’entraînement, vous devez vous préparer mentalement et physiquement. Assurez-vous d’être en capacité de rester calme et patient tout au long de l’entraînement. De plus, préparez des friandises, des jouets préférés de votre chien ou vos meilleures caresses comme récompense pour son bon comportement. Si le travail en question demande du matériel, il est bienvenu de le préparer en amont pour rester concentré durant la séance de travail avec votre chien.

Choisissez le bon moment et le bon lieu

L’entraînement à l’obéissance doit se faire dans un environnement calme et sans distractions pour apprendre de nouveaux ordres. Pour perfectionner des ordres déjà appris, choisissez des environnements de plus en plus stimulants. Par ailleurs, choisissez un moment où votre chien est alerte et prêt à apprendre. Concrètement, le chien ne doit pas avoir faim, soif, chaud, froid, être fatigué, blessé,… Au contraire, il doit être parfaitement à l’aise, frais et dispo, tout comme vous.

Utilisez des commandes claires et cohérentes

Utilisez des commandes courtes et claires, comme « Assis », « Couché » et « Reste ». Assurez-vous d’utiliser toujours les mêmes commandes pour les mêmes actions afin de ne pas confondre votre chien. En utilisant un mot pour chaque ordre, vous permettez à votre chien de comprendre précisément votre intention et l’aidez à généraliser l’ordre. Le mot étant le même à la maison, à la ville comme à la campagne, il l’associera d’autant plus facilement au bon comportement.

Rappel des ordres de base pour votre chien

On profite de ce billet pour vous rappeler qu’un chien peut facilement apprendre des dizaines d’ordres et de mots. Cependant, tout n’est pas qu’exercice « pour le fun » et l’obéissance canine a pour objectif N°1 de garder votre chien en sécurité partout et tout le temps. Pour cela, il existe une liste communément admise de 5 ordres qui doivent être maitrisés pleinement par le chien et son maitre. Idéalement, ils doivent être maitrisés même à distance et sans la parole lorsque possible.

L’ordre « Assis »

La commande « Assis » est l’une des premières que vous devriez enseigner à votre chien. Demander au chien d’être assis, c’est finalement lui demander d’attendre. Nous sommes ici au 1er niveau de calme : il reste alerte à son environnement mais sans pouvoir bouger.

Commande « Couché »

L’ordre de se coucher est également basique bien que parfois plus difficile à travailler dans les environnements stimulants. On arrive là au niveau 2 du calme : on demande clairement au chien de s’effacer et ne plus bouger. C’est la position parfaite pour les longues attentes mais aussi une des plus compliquées pour les chiens nerveux.

Commande « Reste » ou « Au pied »

La commande « Reste » ou « Au pied » selon votre bon vouloir consiste à apprendre à votre chien à vous suivre à la trace en se plaçant à côté de votre jambe. Elle se dissocie de la marche en laisse en ceci qu’on n’autorise en marche au pied ni reniflement ni écart quoi qu’il se passe et où que vous alliez, en laisse ou non.

L’ordre « Pas bouger »

Le Pas Bouger est souvent l’un des ordres les plus difficiles pour les chiens un peu speed. Que le maitre soit là ou pas, qu’il y ait des chiens, des girafes ou que le Président déclenche le feu nucléaire, le chien ne peut… rien faire. S’il est l’un des ordres les plus difficiles à acquérir complètement et doit être maitrisé même à distance (comme les autres, au fond), il est certainement celui qui sauvera votre chien des situations les plus dangereuses, notamment en milieu urbain.

Le rappel du chien

Levez la main ceux qui galèrent 👋. Le rappel est certainement l’ordre de base le plus populaire et le plus apprécié des propriétaires de chien. « Oh bah le miens, même à 200m, je siffle, il vient ! ». Qu’il en faut du travail pour pouvoir dire ça ! C’est souvent sur cet ordre que l’environnement est le plus difficile à gérer : humains, voitures, copains chiens, prédation… Sont autant de distractions pour votre chien. Pour autant, il figure bien au rang des 5 ordres de base que votre chien doit maitriser sur le bout des griffes.

L’importance de la récompense

La récompense joue un rôle crucial dans l’entraînement à l’obéissance. Elle renforce le comportement positif et encourage votre chien à répéter l’action. Cependant, il est important de récompenser votre chien immédiatement après qu’il ait effectué l’action correctement. De cette façon, il associera la récompense à l’action spécifique. La récompense doit être adaptée au chien et à ce qui lui plait. Plus l’ordre ou la situation est difficile, plus la récompense est grande. Dès lors, tous les coups sont permis : croquette, biscuit, balle, tug, carresse, voix… En éducation canine, la corruption, c’est légal.

L’utilisation du clicker

L’entraînement au clicker est une méthode populaire pour enseigner l’obéissance canine. Le clicker est un petit dispositif qui émet un son unique lorsque vous appuyez dessus. Lorsque votre chien effectue correctement une action, vous cliquez sur le clicker et lui donnez une friandise. Avec le temps, votre chien associera le son du clicker à la récompense et comprendra qu’il a fait quelque chose de bien. Le concept est très simple mais le clicker est devenu au fil des années une véritable méthode d’entrainement : n’hésitez pas à parcourir nos articles sur le sujet.

Gérer les problèmes de comportement

L’entraînement à l’obéissance peut également aider à gérer divers problèmes de comportement chez les chiens, comme l’agressivité, la peur, la dominance, ou la possessivité. En établissant des règles claires et en renforçant le comportement positif, vous pouvez aider votre chien à surmonter ces problèmes et à devenir un membre plus équilibré et heureux de votre famille. Attention toutefois : les troubles du comportement ne se règlent pas qu’avec l’obéissance. Si un chien qui a peur des humains obéit à un « assis » en plein centre-ville, ce n’est pas qu’il qu’il n’a plus peur : c’est juste signe qu’on peut progresser et qu’il arrive à s’adapter. Il vous faudra toujours travailler sur le fond et pas uniquement sur la forme.

Obéissance canine pour les chiens adultes

Il est jamais trop tard pour enseigner l’obéissance à un chien, même s’il est adulte. Bien que l’entraînement puisse prendre plus de temps et nécessiter plus de patience, les chiens adultes sont tout à fait capables d’apprendre de nouvelles commandes et de changer leur comportement. On peut donc très aisément corriger des problèmes d’obéissance sur un chien âgé ou l’emmener faire une nouvelle activité et lui apprendre de nouvelles choses sans problème.

Bien au contraire, les chiens peuvent être challengés et, à tout âge, aimeront qu’on leur propose de nouvelles activités, de nouveaux ordres à apprendre, de nouveaux environnements… La stimulation mentale est importante pour tous les chiens et à tout âge : l’obéissance en fait partie et il ne tient qu’à vous de prendre les choses en main pour proposer à votre compagnon de nouvelles choses et créer un quotidien encore plus riche de jours en jours !

L’entraînement à l’obéissance est une partie essentielle de l’éducation de votre chien. Non seulement il renforce votre lien avec votre chien, mais il contribue aussi à sa sécurité et à son bien-être. N’oubliez pas, la clé d’un entraînement réussi est la patience, la cohérence, et beaucoup de récompenses. Bon entraînement à vous !

L'infolettre de Mon Éducateur Canin

Abonnez-vous à notre infolettre et recevez nos prochains articles sur l'éducation canine gratuitement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×